Cursus

Après mon baccalauréat scientifique obtenu avec mention en 2005, j'ai fait deux annnées de classe préparatoire aux grandes écoles (prépas PTSI/PT) qui m'ont permis d'intégrer en 3/2 l'Ecole Nationale Supérieure de Cachan en 2007.

A l'ENS, en partenariat avec l'Université Pierre et Marie Curie, j'ai validé ma licence 3 puis mon master 1 en Science, Mécanique et technologie.
Dès ma deuxième année à l'ENS, je me suis spécialisé dans l'approche "fabrication" de la mécanique, c'est-à-dire tous les procédés conventionnels de mise en forme, depuis l'obtention du brut (forgeage, laminage, fonderie etc.) jusqu'aux opérations de finition (fraisage-tournage, rectification, électro-érosion etc.).
Dans le cadre de mon M1, j'ai fait mon stage de recherche à la Danmarks Tekniske Universitet à propos de l'implémentation et de la caractérisation d'une broche ultra-rapide de micro-fraisage sur une machine de micro-électro-érosion.

En 2010, j'ai passé l'agrégation externe de génie mécanique après une année de préparation au concours, dispensée par l'ENS. J'ai donc été reçu avec la 11me place sur 15 offertes cette année.

Par la suite, j'ai repris le cycle universitaire à l'ENS pour terminer mon master. J'ai ainsi validé mon M2R "Material And Engineering Science in Paris" avec option Mise en Forme des Métaux (mention très bien). Ce master est cohabilité UPMC, Arts-et-Métiers ParisTech, Mines ParisTech, école Polytechnique et Centrale Paris.

En octobre 2011 j'ai commencé une thèse de doctorat en Science et Génie des Matériaux au Centre de Mise Forme des Matériaux à Sophia-Antipolis, laboratoire dépendant de Mines ParisTech, et ai soutenu publiquement ma thèse le 17 décembre 2014.
Ma thèse traitait de la caractérisation et de la modélisation du procédé de fluotournage à froid du TA6V", le manuscrit étant disponible ici.

Vous pouvez télécharger mon CV complet au format PDF ici.